Actualités : A la une, Vie de la commune - 1 janvier 2018

Meilleurs Vœux 2018

Frédéric Marche, Maire de Cléon,
et le Conseil Municipal
vous présentent leurs Meilleurs Vœux
pour cette nouvelle année 2018


 

Discours de Frédéric Marche, Maire de Cléon, prononcé le 5 janvier dernier à l’occasion des vœux aux corps constitués

 

Madame la Députée,
Madame la Conseillère Départementale, Chère Nadia,
Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les représentants des Corps constitués,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

 

Pour débuter cette soirée, que je souhaite conviviale, je vous propose de regarder les vidéos «  Regards sur Cléon », diffusées tout au long de l’année sur la page Facebook de la ville et de découvrir en exclusivité son dernier épisode.

(Vidéos « Regards sur Cléon »)

Je tiens à remercier tous ces acteurs d’un jour pour leur participation à ce projet vidéo. Le regard que vous portez sur notre ville est authentique, différent pour chaque génération mais tellement sincère. Vous démontrez à votre façon qu’il fait bon vivre à Cléon.

Vous avez pu remarquer qu’une clef servait de lien entre chacun de ces regards. Il ne s’agit pas des clefs symboliques de la ville, mais des clefs de l’un des véhicules plutôt atypique : la Zoé, qui n’est pas à gagner ce soir….. ! La voiture électrique sera, avec évidence, l’automobile de demain. Et notre ville continuera à équiper son parc automobile de cette nouvelle technologie.

A l’orée de ses 60 ans, qu’elle fêtera dignement cette année, l’usine Cléonnaise est de plus en plus fortement ancrée sur notre territoire métropolitain. La visite du Président de la République en février en a témoigné. C’est une fierté pour notre ville et je tenais à vous remercier, Monsieur le Directeur, pour votre implication sans faille.

Grace à l’énergie que vous développez, M. Carvalho, qu’elle soit électrique ou thermique..! nous avons participé, vous comme moi, à la naissance de l’écosystème Cléon 4.0. Ce concept d’industrie du futur va créer des synergies sur notre territoire. Les nombreux besoins des entreprises locales seront mutualisés : formation aux nouvelles technologies, recrutement d’emplois qualifiés, optimisation des coûts… Merci à la Chambre de Commerce et d’Industrie Rouen Métropole, représentée localement par Mr Chauvin, d’animer ces groupes de travail réunissant les principaux acteurs économiques de la région y compris les services de l’état, de la Métropole, de la région. « Mettre nos forces en commun pour assurer et développer l’activité économique de demain », telle pourrait être la formule à retenir.

A Cléon, grâce à l’action de la Métropole, de nouvelles zones d’activités économiques vont voir le jour dans les prochains mois qui permettront d’apporter des réponses adaptées aux besoins de nos entreprises et ainsi créer de l’emploi source d’attractivité pour notre commune.

Nous devons, nous élus, profiter de cette émulation autour du développement économique, pour saisir l’opportunité de créer les meilleures conditions d’accueil et de vie à nos futurs concitoyens. Cela nous oblige à regarder bien au-delà de nos frontières administratives pour donner une cohérence visible à nos actions communes encore un peu trop timorées : tout cela sans rechercher de pouvoirs particuliers mais avec l’objectif d’offrir une vision spatiale d’un territoire qui évite le repli sur soi-même.

Le dossier majeur et structurant pour notre ville est à l’évidence le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain portant sur le quartier « Arts, Fleurs, Feugrais » qui reconstruira, à terme, la ville sur la ville.

Si l’année 2017 et le début de cette nouvelle année, sont principalement axés sur les études du futur quartier que nous portons avec nos amis de Saint-Aubin-lès-Elbeuf, j’ai à cœur de travailler avec le conseil citoyen, à associer les écoles et tous les acteurs de notre ville pour ce projet partagé.  La maison du projet que nous avons inaugurée en octobre dernier sera le lieu principal, mais pas unique, de présentation de nos travaux.

Nous savons d’ores et déjà qu’il nous sera impossible de construire de nouveaux logements sociaux. Il nous faudra, si je me réfère à la volonté de l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain, détruire autant de logement que la vacance connue à ce jour. Mais je l’affirme nous aurons à cœur de repeupler notre ville. Réhabiliter nos logements, créer les moyens d’accéder à la propriété par des projets innovants sont nos principaux objectifs. Je compte sur les bailleurs et sur les opérateurs privés pour être des acteurs de ces changements profonds.

Ce dossier long et complexe, qui n’avance pas à la vitesse que je souhaiterai, sera, et c’est l’essentiel, soutenu par l’Etat, la Métropole et je l’espère la Région et le Département qui, je n’en doute pas, reviendront sur leurs premières décisions. C’est une chance extraordinaire pour notre ville qu’il nous faut saisir, même si cela a pour conséquence immédiate de surseoir, et non abandonner, des projets sur lesquels nous travaillons depuis quelques années : Le centre de loisirs, l’Ecole Pierre et Marie Curie, la ZAC des berges de l’étang.

C’est par ces futures réalisations, dans le cadre du NPNRU et, bien au-delà de la ville toute entière, que nous conforterons l’image de notre commune. Nous pourrons ainsi développer de nouvelles activités commerciales. Dès cette année, je proposerai que le budget de la ville prévoie le financement du réaménagement d’une case commerciale du centre Saint Roch pour à terme y accueillir une boulangerie. A charge pour tous les Cléonnais de faire vivre ce commerce tant attendu. Autre type d’activité attendue, l’ouverture dans quelques semaines, d’une salle des fêtes privée.

Ces nombreux investissements, à venir, nous imposent une planification et des priorisations sur une longue période. C’est pourquoi nous devons trouver de nouvelles recettes et créer les conditions pour emprunter raisonnablement, tout en préservant des taux d’imposition faibles.  Nous tiendrons nos engagements mais avec la patience des « sages ».

Les dotations de l’Etat allouées à notre commune ont baissé de plus de 700.000 € soit près de 10 % de nos recettes alors que nous devons faire face à de nouvelles charges liées aux nombreuses réformes contraignant la vie communale. La fin des emplois aidés nous oblige par ailleurs à revoir notre service d’entretien des voiries. Pourtant nous affirmons notre volonté de conserver et entretenir notre patrimoine et la qualité des services au public. Avec l’aide de la Métropole nous poursuivrons la mise en sécurité de nombreuses voieries et le renouvellement de l’éclairage public. Avec la Police Nationale nous développons actuellement le réseau de la vidéoprotection. Souhaitons enfin que la société SFR saura terminer rapidement le déploiement de la fibre pour un accès au très haut débit sur le territoire Cléonnais.

Cléon dispose de nombreux espaces verts et boisés qui devront faire l’objet d’une attention particulière pour être valorisés dès lors qu’il s’agira d’un patrimoine remarquable, en lien avec le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal porté par la Métropole. Au-delà du projet de lotissement que nous développerons sur un espace urbain, nous travaillons avec l’entreprise Stref, l’association de pêche et les professionnels du développement durable autour du « lac Patin » pour un aménagement verdoyant propice aux promenades et aux loisirs en lien direct avec la future ZAC des berges de l’étang.

Nous poursuivrons par ailleurs notre soutien à la vie associative, moteur de la vie communale mais qui devra aussi s’adapter aux changements imposés, voulus par le citoyen. Un grand merci à vous les bénévoles d’aujourd’hui et de demain qui au quotidien accompagnent … accompagneront les Cléonnais. J’aurai à ce moment de mon propos une pensée pour notre ami Michel Valognes qui nous a quittés prématurément.

J’aurai pu aussi vous parler des animations autour de la petite enfance, des activités variées de l’Ondine pour nos ainés, de la présence sur notre territoire du Centre-Médico-Social que j’ai fortement défendu lors de la dernière séance du Conseil Départemental.

J’aurai pu aussi vous parler de l’intérêt que nous avons à mutualiser certaines de nos actions comme nous le faisons pour « les clés de la réussite » que nous organisons avec mon ami Djoudé Merabet. Le forum de l’apprentissage et de l’alternance ainsi que celui sur l’emploi se dérouleront les 21 et 22 février sur nos deux communes en rayonnant sur l’ensemble de notre territoire métropolitain. Voilà un bel exemple de travail en commun qui crée le lien avec l’écosystème souhaité par nos entreprises qui sont à la recherche très souvent des mêmes métiers : hélas encore trop souvent non pourvus… L’orientation est donc primordiale et ces forums ont pour objectif majeur d’éclairer les jeunes dans leur futur parcours professionnel tout en répondant à des besoins de notre industrie.

Mais pour autant, je suis conscient qu’il nous reste énormément de travail et de défis.

Je le dis depuis très longtemps. C’est cette envie de s’engager, de développer cette citoyenneté qui fait encore trop défaut qui nous permettra de donner du sens au vivre ensemble, à cette capacité à partager, à se dépasser, à se supporter…

2017 fut une année riche en bouleversements et surprises électorales. Nous sommes arrivés à la croisée des chemins. Une nouvelle ère politique s’ouvre. Comment y faire face sans tomber dans la démagogie et dans l’envie, pour certains, d’en découdre et de s’opposer pour bloquer et faire échouer, par ambitions personnelles et jeu politicien, les projets structurant de notre ville ?

Pour ma part, j’ai choisi le respect, l’écoute, la convivialité, le partage, mais surtout le travail, toujours le travail et en aucune façon l’attaque personnelle : souhaitons qu’il en soit ainsi pour toutes et tous.

Nous avons besoin d’ordre, de mesure et surtout d’éthique, c’est le rôle de l’élu. Rappelons que dans une étude présentée lors du 100ème congrès des Maires, les Français ont déclaré apprécier les Maires pour leur proximité.

Régler les problèmes de voisinage, affirmer l’autorité, porter des dossiers essentiels à la vie communale, faire respecter les règles imposées par la loi, expliquer inlassablement le fonctionnement et les moyens dont disposent nos communes, sont le quotidien de l’élu local qui ne compte pas ses heures.

Loin de moi, en dressant ce tableau, d’avoir l’envie de me plaindre ou de faire la morale. Mais il est bon, sans langue de bois et avec la franchise et la sincérité qui me caractérisent, d’exprimer ce que l’élu vit au quotidien. Les exigences et les sollicitations de nos concitoyens qui sont importantes, nécessitent souvent de rappeler les droits et les devoirs de chacun.

Je me fixe, jour après jour, sur l’idée que je suis investi d’une mission, d’un devoir, celui de réussir avec humilité, de colmater les plaies ouvertes d’une société toujours malade d’elle-même car encore cruellement en manque de confiance. Je souhaite réenchanter cette démocratie dormante et avec l’équipe municipale que je mène, je sais pouvoir compter sur le soutien et les encouragements de nombreux Cléonnais.

Pour reprendre les mots de Marc Aurèle, j’aimerais, qu’en 2018, chacun garde en soi cette réflexion de l’auteur : « que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre »

Aussi pour cette année qui s’ouvre, je formule ces vœux :

Celui d’un monde fraternel, où chacun fait attention à l’autre

Celui d’un monde plus solidaire, où chacun contribue selon ses moyens et reçoit selon ses besoins

Celui d’un monde, où le dialogue l’emporte sur la force

Celui d’un monde d’engagement, où le don de soi est récompensé

Celui d’un monde d’idées, où les solutions viennent de chacun d’entre nous

Celui d’un monde de transmission dans lequel les générations se parlent et avancent ensemble

Celui d’un monde, en paix et en quête de bonheur. C’est donc chaleureusement et sincèrement que je vous souhaite à toutes et à tous, une excellente année 2018 remplie de joie et de bonne humeur.



Nos coordonnées

Mairie de Cléon
Rue de l’église 76410 Cléon
Téléphone : 02 32 96 25 40 / Télécopie : 02 35 77 65 64

Horaires d’ouverture
Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.
Le samedi de 10h à 12h.

Suivez-nous